Haras National d’Hennebont – Hennebont

Hello, hello ! Aujourd’hui c’est mon dernier article à propos des visites que j’ai fait l’année passée. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais j’aime énormément les chevaux, j’ai d’ailleurs pratiqué l’équitation pendant une douzaine d’année. Je ne fais plus d’équitation actuellement par manque de moyens, donc dès que je peux aller voir des chevaux, j’en profite. C’est pourquoi je suis allée visiter le Haras National d’Hennebont.

Photo de l'extérieur du bâtiment d'entrée du Haras d'Hennebont

Historique

Les Haras Nationaux ont été créés en 1655 par Colbert. Au nombre de 23, ils étaient là pour fournir des chevaux de guerre aux armées puis par la suite, à développer la filière équine et notamment le trait breton. Napoléon a beaucoup œuvré pour la présence des Haras en Bretagne. Il avait pour objectif de créer Napoléonville à Pontivy et à donc permis l’implantation de Haras sur le territoire breton. Depuis ils ont été utilisés pour la recherche zootechnique (avec l’INRA) et dans la formation des professionnels. Le haras d’Hennebont date de 1857 et est aujourd’hui tourné vers le sport et la création de spectacles.


Description

Fondé sur le site de l’abbaye de la Congrégation des Pères Du Saint Esprit, le haras est d’abord constitué d’un seul bâtiment. Aujourd’hui, les constructions s’étendent sur 10 000 m² auxquelles s’ajoutent 23 hectares de terrain.


Ma visite

Autant vous le dire tout de suite, j’ai adoré ma visite ! J’ai appris énormément de choses sur l’histoire du haras et du trait breton. Le guide était très pédagogue et intéressant. Son exposé était rempli de petites anecdotes, toujours agréables. J’ai beaucoup aimé marcher dans ces lieux, que ce soit les écuries, les salles de soin ou encore la sellerie d’honneur. Cette salle a particulièrement retenu mon attention. Beaucoup de selles sont exposées, certaines très vieilles et venant d’autres pays. Dont une magnifique selle offerte au haras et d’origine arabe. Étant cavalière, j’ai vraiment apprécié voir cette sellerie. Très important, il est interdit de toucher les chevaux. Que ce soit en cette période de Covid qu’en temps normal. Sans le savoir nous pouvons être porteurs de maladies qui pourraient affecter les chevaux. Donc pour les protéger, on s’abstiens de les toucher !

Je retournerai au Haras lors d’un spectacle équestre, c’est certain ! Si vous aimez les chevaux, l’histoire ou les deux, je vous conseille cette visite. Le Haras National d’Hennebont est vraiment à voir !


Haras National d’Hennebont

Rue Victor Hugo
56700 Hennebont

02 97 89 40 30

Horaires

Comme les horaires ne sont pas fixes, je vous laisse aller directement sur le site pour avoir toutes les informations.
La billetterie ferme 1h30 avant la fermeture.
Les chiens, hormis les chiens guide d’aveugles ou d’assistance.

Tarifs

Visite guidée :
enfants moins de 6 ans : gratuit
enfants entre 7 et 17 ans : 6,10 €
adultes : 7,90 €
Si vous avez un budget restreint, le haras est ouvert gratuitement lors des journées du patrimoine

D’autres tarifs sont disponibles donc je vous laisserai le soin d’aller vous renseigner sur le site.

Salle d'entrée du haras avec des voitures à tracter en exposition
Photo d'une des écuries dont les portent donnent sur l'extérieur, donc plusieurs chevaux ont leur tête à l'extérieur
Photo d'un trait breton qui mange du foin dans son box
Photo d'un cheval qui tire la langue
Photo de deux chevaux à l'extérieure qui mangent du foin
Photo d'un âne qui broute
Photo de pièces d'harnachement avec l'emblème du haras d'Hennebont
Photo de plusieurs selles
Photo de l'écriteau "Sellerie d'honneur" sur un mur de pierre, derrière des roses roses
Photo du bâtiment d'entrée du haras

Si vous voulez avoir plus de bonnes adresses de la région, je vous conseille d’aller voir mes autres articles sur Hennebont ou Port-Louis !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *